Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

ARTICLE

Mieux lutter contre la précarité des femmes dans les pays en développement

Grâce au progrès technologique et à la croissance économique mondiale, les conditions de vie s’améliorent globalement de par le monde et le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté (moins de 1,70 euros par jour et par personne) a diminué d’un peu plus d’un milliard en 30 ans. Cependant, les populations des pays en développement subissent toujours de très fortes inégalités et font face à une grande précarité qu’elle soit sanitaire, économique ou sociale.

Les femmes représentent un peu plus de 50 % de la population mondiale, mais elles comptent pour 70 % des personnes en situation de pauvreté. Au niveau mondial, elles ne détiennent qu’1 % de la propriété privée totale. Victimes d’inégalités dans les pays développés, elles sont souvent encore plus affectées dans les régions en développement. Accès à l’éducation, au travail, aux soins : les problématiques sont nombreuses et parfois spécifiques à chaque pays.

Face à ce constat, les apports de la recherche scientifique jouent un rôle primordial pour comprendre, sensibiliser, accompagner et développer des solutions capables d’améliorer les conditions de vie du plus grand nombre. C’est pour cette raison qu’AXA Research Fund soutient des chercheurs qui consacrent leurs travaux à réduire la précarité et l’exclusion des femmes et des jeunes filles.

Découvrez plusieurs de ces projets dédiés à améliorer la vie de ces populations vulnérables, en permettant notamment aux femmes des bidonvilles indiens de faire entendre leur voix pour défendre leurs intérêts, en favorisant l’inclusion financière des agricultrices au Nigéria, ou encore en informant sur le difficile quotidien des femmes séropositives en Tanzanie.

Photo : @marcatalog

Recherches sur la précarité des femmes dans les pays en développement

PROJET

Donner des moyens financiers aux agricultrices dans le Sud du Nigeria

En Afrique subsaharienne, près d’un adulte sur cinq ne possède pas de compte bancaire. Cette exclusion financière aggrave considérablement le risque de marginalisation sociale. Et ce n’est pas le seul argument en faveur de l’inclusion financière.

EN SAVOIR PLUS

ARTICLE + VIDEO

La vie des femmes atteintes du VIH/sida en Tanzanie rurale

Mariam est une grand-mère de 67 ans qui vit en Tanzanie rurale. Elle habite avec son frère et sa belle-sœur à Miono, une petite ville rurale. Elle gagne de l'argent grâce à une petite agriculture de subsistance.

EN SAVOIR PLUS

ARTICLE

Lorsque les Indiennes se battent pour leurs droits

Shabnam Verma, Neeraj Verma, Kanupriya Kothiwal, Shrey Goel, membres de l’équipe et bénévoles du Urban Health Resource Centre, ont contribué à cette enquête et ont été bénéficiaires de Fonds Axa pour la recherche à travers leur institution.

EN SAVOIR PLUS