Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Article

Approche personnalisée du traitement du cancer chez la femme

Dr. Parvin Tajik

Rechercher le meilleur traitement, grâce aux progrès des techniques de traitement des données, de la génétique et de la biologie moléculaire.

Les interventions médicales conventionnelles pour le traitement des cancers comprennent la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Ces interventions tendent à imposer des risques élevés d'effets secondaires, alors qu'elles ne sont généralement bénéfiques que pour une faible proportion de patients. Grâce aux progrès récents des techniques de biologie génétique et moléculaire, un grand nombre de marqueurs de risques nouveaux et prometteurs sont identifiés. Le moment est venu d'évaluer ces nouveaux marqueurs et de les combiner avec les facteurs de risques conventionnels, pour une meilleure sélection des traitements pour les patients. Si nous pouvons élaborer et valider de telles règles de sélection de traitement à marqueurs multiples, seuls les patients qui sont susceptibles d'en bénéficier seront exposés aux risques du traitement, tandis que des interventions alternatives pourront être proposées à ceux qui ne pourront probablement pas en bénéficier.

En collaboration avec l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC), nous avons récemment conçu une règle de sélection de traitement à marqueurs multiples pour un meilleur choix de traitement chez les patientes atteintes d’un cancer des ovaires. Dans le cadre de mon projet AXA, je travaillerai en partenariat avec l'EORTC, l'Institut Curie et l'Université d'Oxford pour valider et étendre cette règle de décision avec de nouveaux marqueurs génétiques et moléculaires (par exemple, le récepteur folate alpha (FRA), BRCA1 et BRCA2, des modifications du nombre de copies et de modifications épigénétiques). L'élaboration de cette règle de sélection de traitement à marqueurs multiples améliore le choix du traitement pour les patientes atteintes d’un cancer des ovaires et évite de les exposer à des risques de traitement inutiles, ce qui se traduira éventuellement par de meilleurs résultats et une meilleure qualité de vie chez ces patientes.