Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Chaire AXA - GSE en risques macroéconomiques

Albert marcet

Nationality French

Year of selection 2009

Institution Barcelona Graduate School of Economics

Country Spain

Risk Socio-Economie

Chairs

undefined year

1250000 €

Quand les grandes espérances se heurtent à l’incertitude financière

En ces temps de crise économique, stabilité et croissance soutenue semblent être des rêves inaccessibles. Les États sont lourdement endettés et nous ne savons pas vraiment comment prévoir l’évolution des marchés.
Le prix des actifs ainsi que les stratégies en matière de dette et de budget constituent deux des champs d’études actuels d’Albert Marcet, récemment nommé à la tête de la Chaire AXA sur le risque macroéconomique à la Barcelona Graduate School of Economics (GSE). Cet ancien enseignant de la London School of Economics est expert en macroéconomie et en économie monétaire, et a abondamment collaboré avec des scientifiques de renommée internationale, dont le lauréat du prix Nobel d’économie Thomas Sargent.
Ses recherches actuelles soulignent l’importance de la coordination entre les politiques budgétaire et de la dette. Il semble raisonnable de veiller à ce que le niveau d’endettement soit supportable avant d’adopter des mesures budgétaires qui creusent la dette ; ce n’est pourtant pas ce qu’on observe aujourd'hui.
Albert Marcet a en outre étudié le poids des convictions des opérateurs de marché lorsque ceux-ci déterminent la valeur des actifs : il est évident que le gain attendu joue un rôle, mais en raison des difficultés à prévoir l’avenir avec une précision suffisante, les attentes des investisseurs concernant les prix de vente dans la période qui suit sont tout aussi déterminantes. Ces attentes peuvent générer des bulles financières, même dans des marchés parfaitement rationnels.
L’analyse du professeur Marcet puise son origine dans ses travaux étudiant comment les opérateurs de marché s’avisent de la manière dont ces attentes prennent forme. Il explique que ces opérateurs sont parfois « intimement rationnels », mais que certaines informations sur les résultats et les fondamentaux du marché peuvent leur faire défaut au moment de prendre une décision financière. Comme l’obtention de données pertinentes est longue et onéreuse, les opérateurs finissent par réduire l’horizon de leurs choix, et se limitent au court terme afin d’atténuer l’incertitude.
Ces découvertes sont utiles aux décideurs et peuvent les aider à déterminer quand il convient de faire éclater une bulle spéculative pour protéger l’avenir d’un marché.
La GSE de Barcelone offre au professeur Marcet un environnement de haut niveau international. « La Barcelona Graduate School of Economics s’est placée en tête des centres de recherche économique européens. Les étudiants et enseignants qui y suivent des cours ou effectuent des recherches sont du meilleur niveau », précise le professeur Reinhard Selten, lauréat du prix Nobel d’économie et membre du conseil scientifique de la GSE.
Créée en 2006 et reconnue légalement comme une fondation consacrée à l’éducation supérieure, la Barcelona Graduate School of Economics est le fruit d’une longue et singulière tradition de partenariat entre public et privé, en associant l’Université Pompeu Fabra, l’Université autonome de Barcelone, l’Institut d’analyse économique, le Conseil espagnol de la recherche et le Centre de recherche en économie internationale (CREI).
Albert Marcet a été distingué pour diriger la chaire AXA consacrée aux risques macroéconomiques, c’est-à-dire aux incertitudes de tout ordre qui pèsent sur le comportement global d’une économie. Ce projet s’inscrit dans la stratégie de la GSE pour attirer et retenir les talents prometteurs du monde entier.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com