Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

De l’obésité au diabète de type 2 : recherches sur le rôle potentiel du système immunitaire

Alessandra petrelli

Nationality Italian

Year of selection 2016

Institution San Raffaele Università Vita-Salute

Country Italy

Risk Santé

Post-Doctoral Fellowship

2 years

130000 €

Plus de 600 millions d’adultes souffrent d’obésité dans le monde. Cette épidémie de plus en plus répandue – avec un taux qui a plus que doublé depuis 1980 – a provoqué une recrudescence tout aussi rapide des diabètes de type 2, une maladie étroitement liée à la surcharge pondérale. Cette combinaison est probablement due à une inflammation du tissu adipeux suite à un excès d’apports nutritionnels sur le long terme, et provoquerait une résistance à l’insuline et, par conséquent, une glycémie élevée. Dans un effort de contribuer à la poursuite des objectifs d’éradication du diabète induit par l’obésité et d’incitation à la perte de poids, le Dr Alessandra Petrelli étudie le rôle du système immunitaire dans la résistance à l’insuline. L’objectif de notre chercheuse est d’ouvrir la voie vers le développement de traitements non invasifs en démontrant l’intervention des cellules immunitaires dans le déclenchement des diabètes de type 2 et en mettant en lumière les mécanismes qui entrent en action.

Dans le cadre de son projet, le Dr Alessandra Petrelli étudiera l’hypothèse que les lymphocytes T – un type de leucocytes essentiels pour le système immunitaire – du tissu adipeux sont dotés de propriétés particulières qui se trouvent altérées chez les patients obèses, entraînant une résistance à l’insuline. « Un nombre croissant d’études réalisées chez la souris tendent à démontrer que le système immunitaire, y compris les lymphocytes T, jouerait un rôle important dans le diabète de type 2 et, en particulier, dans l’insulinorésistance », explique le Dr Alessandra Petrelli. « Mon but est de découvrir si c’est également vrai chez l’homme et d’identifier les molécules responsables de cette résistance. »

Comprendre l’implication des cellules du système immunitaire dans l’induction d’une insulinorésistance

Pour atteindre son objectif, le Dr Alessandra Petrelli travaillera sur des échantillons de cellules prélevées sur des patients ayant subi une chirurgie bariatrique, un terme désignant une intervention visant à induire une perte de poids chez les personnes souffrant d’obésité sévère. Son étude sera réalisée en trois temps. La première étape consistera à examiner les caractéristiques et les fonctions des lymphocytes T des tissus adipeux des patients obèses. Ensuite, les cellules immunitaires et les cellules adipeuses seront analysées in vitro pour déterminer si et comment elles interagissent afin de découvrir des liens éventuels. Enfin, l’étude recherchera les molécules impliquées dans l’interaction entre les lymphocytes T et le tissu adipeux afin de produire ou de développer des médicaments capables de cibler ces molécules.

En tant que médecin, le Dr Alessandra Petrelli est bien placée pour comprendre l’urgence de trouver des stratégies de lutte contre les diabètes de type 2 dus à l’obésité. L’obésité concerne aujourd’hui environ 13 % de la population adulte mondiale. Selon les estimations actuelles, d’ici 2030, 1 adulte sur 5 sera obèse, une menace valable tout autant pour les pays développés que pour les pays en voie de développement. En recherchant des traitements non invasifs pouvant se substituer à la chirurgie bariatrique, l’étude du Dr Alessandra Petrelli pourrait se révéler particulièrement efficace pour combattre l’obésité et le diabète de type 2, et atténuer les risques énormes que ces pathologies présentent pour la santé humaine.