Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Rôle de l'exercice, du vieillissement et des hormones sexuelles femelles sur les mesures physiologiques de la structure et des fonctions cardiaques chez les femmes en pré- et postménopause

Amanda nio

Nationality Singaporean

Year of selection 2011

Institution University of Wales Institute, Cardiff

Country United Kingdom

Risk Santé

Ph.D

3 years

120000 €

Les battements du coeur d’une femme

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ? Afin d’expliquer ce phénomène, Amanda Nio a décidé d’étudier l’importance des hormones féminines et de l’hygiène de vie. L’oestrogène, l’une des principales hormones féminines, est notamment généralement considérée comme cardioprotectrice. La recherche d’Amanda Nio se concentre ainsi sur le coeur. Historiquement, la recherche sur le coeur s’est plutôt concentrée sur la fonction cardiaque chez les hommes au repos, offrant peu d’indices sur la façon dont les hormones femelles contribueraient à la santé cardiaque.
L’enjeu de la recherche d’Amanda Nio est d’étudier la question en comparant la fonction du coeur et les mécanismes musculaires chez des hommes et chez des femmes préménopausées et postménopausées au repos ainsi qu’en situation de stress physiologique, durant un exercice physique, et en pression négative des membres inférieurs (technique de laboratoire qu’elle utilise dans ses travaux afin de simuler l’attraction gravitationnelle de la position debout tandis que le sujet de l’étude est allongé pour l‘évaluation cardiaque). Elle se concentre particulièrement sur le ventricule gauche du cœur, la chambre cardiaque qui envoie le sang vers l’ensemble du corps.
Dans sa première étude, Amanda Nio compare le coeur d’hommes et femmes préménopausées et postménopausées durant des exercices de différentes intensités. Dans sa deuxième étude, les volontaires s’allongent en plaçant leurs membres inférieurs dans un appareil spécial, permettant de mesurer la réponse cardiaque à de faibles pressions négatives. Enfin, dans sa troisième étude, elle examine l’impact du statut ménopausique sur les adaptations cardiaques après 12 semaines d’entraînements d’aérobie.


Amanda Nio peut ainsi déterminer si le début de la ménopause, qui s’accompagne d’une baisse du niveau d’oestrogènes et d’un risque plus important de maladies cardio-vasculaires, influence aussi la dynamique cardiaque.
Dans ses travaux, elle étudiera en outre l’influence d’une activité physique régulière sur l’amélioration des fonctions cardiaques chez les femmes ménopausées. Il sera ainsi possible d’émettre de meilleures recommandations pour vieillir sainement et améliorer la qualité de vie des femmes âgées. Les travaux d’Amanda Nio permettront une meilleure compréhension du vieillissement du coeur chez la femme. Alors que l’espérance de vie continue de se prolonger, ces travaux sont précieux pour améliorer la santé de la population vieillissante.
Le fonctionnement cardiovasculaire est un élément déterminant de la longévité et de la qualité de vie. Chez les personnes âgées, les femmes vivent plus longtemps que les hommes, ce qui peut s’expliquer par l’effet protecteur des hormones féminines sur le système cardiaque. Cependant, la concentration sanguine des oestrogènes, hormones féminines, commence à fléchir à l’amorce de la ménopause. Ce phénomène fait partie de l’évolution naturelle de la vie génésique des femmes, et fait référence à l’arrêt permanent de la menstruation. Mon doctorat doit contribuer à modéliser le vieillissement du système cardiovasculaire en évaluant sa réponse à la ménopause chez la femme.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com