Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Les cellules progénitrices rénales dans la prévention et la régression de l'insuffisance rénale liée au vieillissement

Anna Julie peired

Nationality French

Year of selection 2012

Institution Università degli Studi di Firenze

Country Italy

Risk Santé

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

Protéger les reins du vieillissement grâce à la vitamine A ?

Plus de 30% des personnes âgées souffrent de maladies rénales chroniques. Il est possible que les cellules progénitrices rénales n’y soient pas pour rien : à mesure que l'on vieillit, le corps produit de moins en moins de ces cellules, ou bien celles-ci sont moins nombreuses à atteindre leur maturation, et les reins peuvent se ainsi réparer moins facilement. Les travaux de recherche d’Anna Julie Peired suggèrent que l’acide rétinoïque (AR), dérivé de la vitamine A, combat ces effets. Une alimentation riche en vitamine A ou des médicaments à base d’AR pourraient ainsi retarder les maladies rénales ou en inverser la progression, réduisant ainsi le besoin de thérapies coûteuses telles que la dialyse ou la transplantation de rein.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com