Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Contexte politique : impact du changement climatique sur la politique en Asie du Sud

Ayesha siddiqi

Nationality Pakistani

Year of selection 2010

Institution King's College London

Country United Kingdom

Risk Environnement

Ph.D

3 years

130000 €

Quand le changement climatique façonne le discours politique

Le Pakistan traverse de nombreuses difficultés politiques en raison de catastrophes et de conflits. La situation pourrait toutefois empirer : que se passerait-il si des groupes de militants islamistes remportaient les prochaines élections du pays ? Concrètement, le changement climatique augmente la fréquence des catastrophes, ce qui paralyse les autorités et renforce alors l’adhésion aux groupes ethniques et religieux radicaux du pays. Après avoir passé deux années comme consultante spécialisée dans les conséquences socioéconomiques du changement climatique, Ayesha Siddiqi étudie aujourd'hui les retombées politiques de ce phénomène en Asie du Sud. Elle aborde ainsi trois questions absolument négligées par la recherche académique : comment les catastrophes climatiques jouent-elles sur les politiques ethnique et religieuse au Pakistan ? Comment les politiques ethnonationales et religieuses parviennent-elles à exploiter le discours sur le changement climatique à leurs propres fins ? Et comment ce phénomène pèse-t-il sur la stabilité politique de la région ?
Ayesha dispose d’une formation en développement et obtient un master en pauvreté et développement avec une spécialisation en changement climatique à l’Institute of Development Studies (IDS), dans le Sussex. Elle est ensuite employée deux ans comme consultante en changement climatique dans l’une des entreprises phares de conseil en matière de changement climatique et d’énergie au Royaume-Uni. C’est l’occasion pour Ayesha de participer à de nombreux projets et de partager son expertise dans ce domaine avec plusieurs pays, dont le Tadjikistan, pour un projet financé par les Fonds d’investissements pour le climat (CIF) constitués par divers donateurs. Dans sa thèse, elle examine l’impact des changements climatiques et environnementaux sur les conflits politiques en Asie du Sud. Elle travaille au sein du département des études militaires du King’s College de Londres, sous la tutelle du département de géographie.

Que vous a apporté la bourse AXA ?
La bourse AXA me permet de réaliser un rêve que je nourris depuis longtemps, celui de produire une thèse dans l’une des meilleures institutions du monde dans ce domaine. En préparant mon master, j’ai eu la chance d’intégrer une communauté étudiante dynamique et d’apprendre et d’échanger avec les experts reconnus qui nous enseignaient. Cette expérience ainsi que mon intérêt réel pour mon domaine de recherche, c’est-à-dire les conflits politiques et le changement climatique, m’ont vraiment confortée dans ma volonté de poursuivre en doctorat. Cependant, malgré ma détermination et mon envie de travailler dur pour continuer dans cette voie, le sort a joué contre moi. En tant que ressortissante pakistanaise habitant au Royaume-Uni, je n’avais pas accès aux bourses et fonds publics pour la recherche, et comme j’avais quitté le Pakistan depuis de nombreuses années, je ne pouvais pas faire de demande de financement là-bas non plus. Je me suis battu pendant deux ans pour obtenir les fonds nécessaires jusqu’à ce que je sois distinguée par AXA, raison pour laquelle je peux aujourd’hui effectuer ma thèse. J’ai eu beaucoup de chance d’être soutenue par un superviseur brillant. J’ai été acceptée dans le programme que je souhaitais et ai surmonté de nombreux obstacles culturels et sociaux pour en arriver là. Cela dit, sans l’aide de la bourse AXA ces efforts auraient pu rester vains.

Quelle est votre expérience avec la communauté du Fonds AXA pour la Recherche ?

J’ai eu l’occasion de rencontrer d’autres boursiers AXA ainsi que l’équipe du Fonds AXA pour la Recherche deux mois seulement après le début de ma thèse, et c’était fantastique. J’ai participé au Talent Day sur les risques environnementaux, qui a eu lieu à Paris du 22 au 24 novembre 2010. Cet événement m’a permis d’en savoir davantage sur les activités des autres boursiers, d’échanger des idées et plus généralement de me mêler à eux. L’équipe du Fonds AXA pour la Recherche, en particulier Isabelle et Jean-Victor, s’est démenée pour résoudre tous les problèmes de gestion liés à l’événement et rendre notre séjour parisien aussi utile et confortable que possible. J’ai immédiatement eu un sentiment d’appartenance et d’intégration, dès les premières semaines de mon doctorat, et je suis certaine que ces liens vont perdurer après ma soutenance.

Pouvez-vous décrire brièvement le sujet de votre projet ?

Mon objectif est d’étudier l’impact du changement climatique en Asie du Sud, où il jouera probablement un rôle dans la politique régionale. Jusqu’à présent, l’analyse de la façon dont les questions de changement climatique et les discours associés influencent la politique fait réellement défaut dans le corpus académique. Ma thèse vise à répondre à trois questions majeures : i) Quelles sont les conséquences des modifications de l’environnement sur la politique ethnique au Pakistan ? ; ii) Comment la politique ethno-nationale pourra-t-elle utiliser le discours autour du changement climatique pour servir ses propres intérêts ? ; et iii) Qu’est-ce que cela signifie pour la sécurité de la région et l’avenir des relations indo-pakistanaises ?

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com