Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Étude de l'influence de l'impression de confiance inspirée par un visage sur la prise de décision en situation d'incertitude

Constantin rezlescu

Nationality Romanian

Year of selection 2009

Institution University College London

Country United Kingdom

Risk Socio-Economie

Ph.D

3 years

120000 €

La confiance au premier regard

Et si votre supérieur accordait les promotions en se fondant sur le visage ? Il est fort probable que vous n’adhériez pas à un comportement aussi peu éthique. Cependant, le visage influence tout le monde, et vous ne faites pas exception.
Chercheur dans le domaine de la neuroéconomie, au carrefour de l’économie, de la psychologie et des neurosciences, Constantin Rezlescu a mené plusieurs expériences pour révéler dans quelle mesure nos actions sont guidées par le sentiment de confiance que nous inspire un visage. Nous semblons nous appuyer sur les impressions engendrées par un visage même si nous disposons d’informations objectives quant à la fiabilité de notre interlocuteur. Ces impressions découlent de la structure faciale élémentaire, si bien qu’une personne avec un visage peu digne de confiance sera moins bien perçue, même si elle sourit ou porte un costume et une cravate. Ainsi, la prochaine fois que vous décrochez une promotion, ne croyez pas que c’est simplement grâce à votre travail !
Constantin est doctorant à l’UCL sous la direction de Nick Chater et Brad Duchaine. Avant de rejoindre le département de psychologie de l’UCL, il étudie l’économie en Roumanie et la gestion d’entreprise en Allemagne, puis travaille quelque temps dans l’audit et la finance d’entreprise. Un article lu dans un journal économique à propos de neurosciences et de psychologie le pousse à faire un master en sciences cognitives et de la décision à l’UCL, en vue de mieux comprendre les facteurs psychologiques qui sous-tendent les comportements dans l’économie. Une fois imprégné du sujet, Constantin ne résiste pas à la tentation de tester certaines de ses propres idées dans le cadre d’une thèse. Il choisit d’associer deux des champs de recherche les plus passionnants de la psychologie cognitive, la prise de décision et le traitement des expressions faciales, et d’étudier l’influence de l’évaluation des expressions dans les décisions économiques. Constantin consacre ses rares temps libres aux sports de glisse, à la photo et à écouter la radio (où il a été animateur).

Que vous a apporté la bourse AXA ?
C’est la chance de continuer dans un domaine qui me passionne. L’indépendance financière me permet de me consacrer entièrement à mes recherches.
Par ailleurs, je suis heureux de faire partie de la communauté des boursiers AXA, très dynamique.

Quelle est votre expérience avec la communauté du Fonds AXA pour la Recherche ?

Le Talent Day d’AXA a été l’occasion de réunir des chercheurs talentueux et motivés qui s’intéressent à un large éventail de sujets liés aux sciences de la décision. Les discussions que j’ai eues avec d’autres scientifiques m’ont énormément apporté et j’ai bon espoir de mettre mes nouveaux contacts à profit pour des projets futurs. Chacun semblait très impliqué dans son travail, ce qui créait un climat stimulant. Je remercie tout particulièrement l’équipe du Fonds AXA pour la Recherche pour la parfaite organisation du Talent Day et la facilité avec laquelle nous avons communiqué concernant tous les points relatifs aux bourses. Ils étaient tout simplement formidables ! Je leur suis très reconnaissant pour leur aide.

Pouvez-vous décrire brièvement le sujet de votre projet ?

Mon travail se situe au carrefour entre l’économie, la psychologie et les neurosciences. J’étudie l’influence de la confiance inspirée par les expressions faciales sur la prise de décision en matière économique, afin de répondre à des questions comme : qu’est-ce qui caractérise un visage jugé fiable ? Les impressions suscitées par une expression faciale annoncent-elles certains comportements ? Quels sont les facteurs neuronaux dans l’évaluation des expressions faciales ? Pour analyser ces problèmes, j’utilise ou prévois des techniques comportementales, de neuro-imagerie et de stimulation cérébrale.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com