Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Approche anthropologique de la gestion des inondations à travers trois études de cas aux îles Fidji (Mélanésie)

Emilie nolet

Nationality French

Year of selection 2010

Institution Université de Provence

Country France

Risk Environnement

Post-Doctoral Fellowship

1 year

60000 €

Croyez-vous aux inondations?

L’inondation figure parmi les catastrophes naturelles les plus dévastatrices que puissent subir certaines populations. Pourtant, quelques peuples les considèrent comme une bénédiction. C’est le cas de certaines communautés des îles Fidji, qui sont au cœur des recherches d’Émilie Nolet. Pour elles, une inondation fait naturellement partie d’un cycle ; entre autres avantages, l’événement charrie des sols fertiles et permet de mettre les conflits de côté et de resserrer les liens sociaux et familiaux. En s’appuyant sur de nombreux travaux sur le terrain aux îles Fidji, Émilie Nolet examine les conséquences socioéconomiques des inondations, les systèmes traditionnels mis en œuvre pour s’y préparer et les représentations sociales du risque. La scientifique souligne combien la perception et la gestion des événements « catastrophiques » sont en fait encadrées par un réseau complexe de dynamiques et de valeurs sociales. Elle met ainsi en lumière le poids de la culture dans la perception et l’évaluation du risque.
À l’instar d’autres groupes insulaires de l’ouest du Pacifique, les îles Fidji sont exposées à divers risques naturels comme les cyclones tropicaux, les séismes, les glissements de terrain et les inondations. Le réchauffement climatique et l’expansion des villes et des bidonvilles dans des zones inondables sont des facteurs qui contribuent aujourd'hui à l’aggravation des conséquences des inondations. Mon projet est d’analyser la gestion des inondations graves par les communautés locales dans trois zones fidjiennes. Ces recherches tiennent de « l’ anthropologie des catastrophes » et explorent des questions comme la perception et la négligence des risques d’inondation par les communautés, les systèmes traditionnels mis en place pour s’y préparer, et les processus de reconstruction dans les régions touchées.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com