Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Vers une gestion des maladies chroniques améliorant la santé tout en maîtrisant les coûts associés

Evrim Didem gunes

Nationality Turkish

Year of selection 2016

Institution Koc University

Country Turkey

Risk Socio-Economie

AXA Awards

2 years

250000 €

Les principales causes de mortalité dans le monde sont les maladies chroniques comme le cancer, les maladies cardiovasculaires, les affections respiratoires chroniques et le diabète. Face à une épidémie mondiale qui se développe les systèmes de santé dans le monde sont en quête de nouveaux modèles de soins. Le Professeur Evrim Didem Günes, dont les recherches portent sur la gestion opérationnelle des services dans les systèmes de santé, tente de proposer des perspectives pour mieux organiser les soins des maladies chroniques afin d’améliorer les effets sanitaires, tout en maîtrisant les coûts associés.

Afin d’atteindre cet objectif, le Professeur Evrim Günes se propose de développer des modèles mathématiques qui reproduisent les parcours de soins, permettant de comprendre les opportunités ainsi que les défis qui émergent des différents paramètres. En d’autres termes, ces modèles permettront d’étudier différents systèmes de soins et d’offrir un aperçu de leurs performances. « Par exemple, nous pourrons observer comment les taux d’admission à l’hôpital sont affectés par la délégation de certaines tâches à des médecins généralistes dans le système, ou prévoir les conséquences de l’adoption de comportements sains chez les patients », explique le Professeur Evrim Günes. En effet, l’objectif des recherches du Professeur Günes est d’améliorer la santé, en optimisant non seulement le fonctionnement des systèmes, mais aussi le comportement des individus. « Les maladies chroniques sont des pathologies de longue durée qui ne guérissent presque jamais. Mais, dans la plupart des cas, un mode de vie sain peut aider à les prévenir ou à améliorer l’état du patient une fois la maladie déclarée », observe-t-elle.

S’attaquer au problème à différents niveaux pour comprendre le système de soins

« Les recherches actuelles sur les modèles de gestion de soins des maladies chroniques sont généralement conceptuelles ou se focalisent sur les résultats d’une étude de cas en particulier », observe le Professeur Evrim Günes. « Ce qui manque, c’est un modèle général, comme ceux largement appliqués dans l’analyse des systèmes de production ou de service, qui permettra de tester les performances d’un système similaire dans différents scénarios. » Pour créer de tels modèles applicables à la gestion des soins des maladies chroniques, l’étude abordera le problèmes à plusieurs niveaux et dans une démarche interdisciplinaire. Au niveau individuel, les comportements des patients et des médecins seront étudiés afin de comprendre leurs conséquences. Au niveau du système de santé et du prestataire de soins, des scénarios alternatifs seront développés et leur performance analysée. Au niveau de la politique de santé, les mécanismes incitatifs des différents modèles de soins seront étudiés afin de trouver la solution optimale en fonction des divers systèmes de santé.

« Les tendances actuelles telles que l’accroissement des données et l’utilisation de la technologie pour contrôler les informations de santé personnelles peuvent être considérées comme des opportunités susceptibles de conduire à des modèles de soins innovants. En mettant à profit ces nouvelles possibilités, le Professeur Evrim Günes compte proposer un outil capable d’évaluer les futurs états de santé et le comportement des patients ainsi que la charge sur les systèmes de santé. S’appuyant sur la modélisation et l’analyse, ses recherches contribueront à améliorer notre compréhension et à gérer de manière optimale les soins des maladies chroniques en fonction d’un certain nombre de paramètres, parmi lesquels les variables politiques et financières. Étant donné la rapidité avec laquelle le fardeau des maladies chroniques augmente actuellement, les résultats de ses recherches apporteront de précieuses informations pour l’avenir des systèmes de santé.