Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Catastrophe, urgence et mobilisation sociale : ethnographie de l'après-séisme en Haïti

Giovanna salome

Nationality Italian

Year of selection 2010

Institution Università degli studi di Messina

Country Italy

Risk Environnement

Ph.D

3 years

120000 €

En quête d'un toit : la crise du logement en Haïti

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre de magnitude 7,0 sur l’échelle de Richter frappe la République d’Haïti. Après la catastrophe, les autorités et les habitants du pays sont confrontés au nombre élevé de victimes et de disparus, ainsi qu’à la destruction d’une quantité considérable de maisons et de bâtiments publics. Dans ce contexte d’état d’urgence prolongé, le processus de reconstruction tarde à donner des signes de progrès. La gestion du séisme et de l’urgence consécutive ont mis au jour des problèmes anciens, enkystés dans le système sociopolitique haïtien.
Cet État a déjà souffert des catastrophes naturelles antérieures, et se caractérise par l’instabilité sociale et politique ainsi qu’un besoin pressant d’aide humanitaire. Ainsi, l’interaction quotidienne de l’action humanitaire et de la réalité locale dans un climat d’urgence a donné lieu à un véritable laboratoire d’expériences, diversement liées à la crise du logement que Giovanna Salome souhaite étudier.
Partant de ce constat, la chercheuse a décidé de mener une enquête anthropologique pour explorer la logique et les pratiques qui accompagnent la crise du logement déclenchée par le tremblement de terre dans la zone urbaine de Port-au-Prince. Elle entend notamment étudier comment les habitants font face à cette crise, et observer les différents acteurs sociaux impliqués dans le processus de reconstruction. Dans le cadre de ses recherches, Giovanna Salome analyse les comptes-rendus fournis par les bénéficiaires des projets humanitaires en matière de relogement. Elle met l’accent sur les besoins, les représentations et les pratiques spontanées de la population. Giovanna Salome réfléchira ensuite au télescopage de l’aide apportée par les organisations internationales et du processus de reconstruction informel mis en place par la population.
Ses résultats aideront à cerner les mécanismes des réactions sociales aux catastrophes et aux crises violentes. Identifier les facteurs qui influencent la réponse sociale aux catastrophes localement pourrait contribuer à définir et à concevoir les futurs programmes de soutien. Ces données seraient par ailleurs utiles à l’organisation d’opérations humanitaires reposant sur les besoins et les comportements spécifiques des populations locales.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com