Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Ressources de la toile et ressources du réseau. Les pratiques numériques de lycéens de quartiers populaires de Rio de Janeiro et de région parisienne

Hélène petry

Nationality French

Year of selection 2008

Institution Sciences Po Paris

Country France

Risk Socio-Economie

Ph.D

3 years

120000 €

Pratiques culturelles à l’ère d'Internet

Le numérique promet une ouverture sur le monde sans précédent et une démocratisation des connaissances. Mais qu’en est-il réellement ? Passionnée par ces nouvelles technologies qui affectent la façon dont on fait société, c’est-à-dire dont on est relié aux autres, Hélène Pétry envisage ces évolutions de près. « La sociologie montre que les conditions de vie des individus sont très affectées par leurs ressources culturelles et leur réseau social », explique t-elle. Son regard se porte sur les pratiques numériques de lycéens de milieux populaires en région parisienne et à Rio de Janeiro au Brésil. Une comparaison nécessaire pour voir si ces usages massivement adoptés par cette classe d’âge ouvrent d’autres références culturelles et contacts sociaux que ceux disponibles dans le monde physique. Et ce, quel que soit le lieu.
Plusieurs mois d’enquête ont permis de faire le tri entre idées reçues et réalité. « Le numérique augmente le volume des biens culturels consommés, mais pas vraiment leur nature ni leur diversité », confie Hélène Pétry. Et d'une manière générale, seule une petite minorité d’élèves investissent les ressources numériques pour leurs apprentissages scolaires, à l'exception des recherches documentaires ». Cette étude confirme toutefois que les communications numériques favorisent la sociabilité, mais selon des normes préexistantes : les adolescents franciliens restent particulièrement centrés sur leur groupe de pairs, tandis que les jeunes cariocas sont largement tournés vers la famille. Enfin, la généralisation des interactions numériques a une tendance légère à diminuer les inégalités de capital social plutôt qu’à les exacerber.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com