Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

À la découverte de l’épigénétique : une discipline médicale très prometteuse

Iannis talianidis

Nationality Greek

Year of selection 2016

Institution Institute of Molecular Biology and Biotechnology

Country Greece

Risk Santé

Chairs

12 years

1200000 €

Nous possédons tous le même ensemble de gènes cryptés dans notre ADN. Ces informations héréditaires déterminent et contrôlent les caractéristiques et les fonctions de notre corps, de la naissance à la mort. Comprendre comment les gènes contrôlent chacun des nombreux types de cellules de notre corps est un domaine de recherche incroyablement vaste et complexe, où beaucoup reste à faire. Une bonne part de la difficulté vient du fait que nos gènes sont exprimés en motifs propres au type de cellule, qui sont régulés par des mécanismes épigénétiques. Pour compliquer les choses encore davantage, ces mécanismes biologiques ne sont pas simplement des messagers, ils influencent également la nature des instructions que reçoit notre corps de l’ADN. La compréhension des mécanismes de régulation épigénétiques est primordiale si nous voulons obtenir une image complète de la façon dont notre corps fonctionne, notamment en cas de maladie. S’appuyant sur ses précédents travaux, le Dr Iannis Talianidis tente de démêler ce réseau sophistiqué, dans des conditions normales et en situation de maladie. L’objet de sa recherche portera sur le syndrome métabolique et le cancer du foie. L’objectif est de fournir des connaissances essentielles qui seront utilisées pour développer de nouvelles approches thérapeutiques. En tant que titulaire permanent de la chaire AXA d’épigénétique à l’Institut de biologie moléculaire et de biotechnologie (IMBB) de Crète, son but sera également de réunir autour de lui un groupe de scientifiques prometteurs, venus du monde entier, et de les former à la recherche de pointe en épigénétique.

« Notre corps est formé de nombreux types de cellules différents. Chacune d’elles contient les mêmes informations génétiques, à savoir l’ADN. Toutefois, toutes ces cellules possèdent des caractéristiques uniques selon leurs fonctions », explique le Dr Iannis Talianidis. « La différence vient de la façon dont les informations contenues dans notre ADN sont interprétées. Sur les 22 à 25 000 gènes contenus dans notre ADN, seuls 10 à 12 000 sont exprimés dans une cellule et déterminent ses caractéristiques. » « C’est là que l’épigénétique entre en jeu », poursuit-il. « Qu’un ensemble particulier de gènes s’exprime dans certaines cellules et se réprime dans d’autres est déterminé par un mécanisme appelé régulation épigénétique. Ces « mécanismes » déterminent non seulement les caractéristiques d’une cellule à l’autre, mais également la façon dont une cellule particulière agit dans différentes conditions environnementales, comme la famine ou la maladie par exemple. » Les études sur les jumeaux en sont une bonne illustration. Bien que leurs génomes soient identiques, un jumeau peut être prédisposé à développer une maladie, telle que le cancer ou le diabète, et pas l’autre.

Découvrir les mécanismes complexes qui gouvernent l’expression des gènes

« Nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle de la médecine génomique », souligne le Dr Iannis Talianidis. « Si nous voulons tirer pleinement profit de la génomique pour la santé humaine, il faut reconnaître que nos connaissances sur l’ADN doivent être complétées par une compréhension précise de la façon dont l’expression des gènes est contrôlée. » Le but de la Chaire AXA d’épigénétique est précisément de mettre en évidence ces mécanismes biologiques cruciaux, dont la véritable nature reste largement obscure. En effet, lors de précédents travaux, le Dr Iannis Talianadis a découvert que les mécanismes qui déclenchent les modificateurs épigénétiques étaient plus complexes que ce que l’on pensait auparavant. Ces résultats ont ouvert de nouvelles voies dans le domaine du contrôle épigénétique avec la possibilité de générer des découvertes de transformation. Avec la Chaire AXA d’Épigénétique, le Dr Iannis Talianidis souhaite étudier davantage les mécanismes de régulation récemment découverts afin d’en dresser une image plus complète. Avec l’équipe de brillants chercheurs qu’il a rassemblés autour de lui, ils étudieront ces processus dans des conditions physiologiques normales et en situation de maladie. Ils s’attacheront particulièrement à l’étude de deux maladies liées à l’âge, le syndrome métabolique et le cancer du foie, dont le lien avec l’épigénétique a été établi.
En développant un département de recherche de pointe dédié à l’exploration de nouvelles pistes sur les liens entre épigénétique et le cancer du foie ou le syndrome métabolique, la recherche du Dr Talianidis contribuera au développement d’outils thérapeutiques innovants au bénéfice des patients souffrant de ces maladies. Les résultats de cette recherche auront des répercussions considérables pour la médecine génétique en général en fournissant des informations précieuses sur un domaine crucial, mais largement inconnu. En outre, l’objectif de la Chaire AXA d’épigénétique sera aussi de former la prochaine génération des chercheurs en épigénétique et de sensibiliser le public sur l’importance et le potentiel de ce domaine.