Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Rétablissement de la tolérance au soi en ciblant l'auto-immunité touchant le CMH de classe II

Javier clemente-casares

Nationality Spanish

Year of selection 2010

Institution University of Calgary

Country Canada

Risk Santé

Ph.D

3 years

120000 €

Un nanovaccin contre le diabète juvénile

Le diabète juvénile est une maladie autoimmune qui se traduit par la destruction des cellules pancréatiques sécrétrices d’insuline. Le grand défi thérapeutique consiste ainsi à renverser les mécanismes autoimmunes (contre soi) sans compromettre le système immunitaire qui nous protège des maladies (exogènes). Javier Clemente-Casares étudie une approche thérapeutique élégante qui repose sur une découverte récente de son laboratoire d’accueil, dirigé par P. Santamaria. Cette équipe a montré que la progression du diabète active de nouvelles cellules immunitaires régulatrices, les lymphocytes T CD8*, capables d’inhiber les réactions autoimmunes. Cette observation a permis la conception d’un nanovaccin apte à stimuler la multiplication de ces cellules in vivo. La vaccination prévient et fait reculer la maladie chez la souris. Javier entend donc vérifier si cette découverte s’applique aussi à d’autres cellules immunitaires fondamentales appelées lymphocytes T CD4*, qui régulent le système immunitaire.

* Les lymphocytes T CD4 et CD8 sont des globules blancs, et jouent un rôle majeur dans la réponse immunitaire contre les cellules exogènes comme les cellules cancéreuses ou les bactéries.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com