Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Évaluation des risques de conflits civils

Joan esteban

Nationality Spanish

Year of selection 2008

Institution CSIC - Institute for Economic Analysis

Country Spain

Risk Socio-Economie

AXA Projects

3 years

400000 €

Le conflit : un trouble bipolaire

Quelles sont les sources d’un conflit ? Certains chercheurs expliquent les heurts sociaux par l’inégalité ou l’irrationalité, mais le professeur Joan Esteban postule que la polarisation en est la cause principale. « Les antagonismes sociaux sont alimentés par le sentiment d’identification des individus à leur groupe, combiné à l’aliénation des membres des groupes concurrents », précise-t-il. « Plus une société s’approche d’une parfaite bipolarité, plus la situation sera conflictuelle. »
Avec la collaboration de Laura Mayoral, J. Esteban poursuit à l’Instituto de Análisis Económico CSIC les travaux qu’il a entamés à la tête du projet « Polarisation et conflit » de la Commission européenne entre 2004 et 2008. Avec une approche quantitative associant des modèles formels et des recherches empiriques, son équipe analyse la polarisation en tant qu’élément déterminant dans un conflit social. Ils testent l’hypothèse selon laquelle la caractéristique (ethnicité, classe, etc.) la plus polarisante devient celle qui divise une société donnée. En outre, ces chercheurs conçoivent un modèle des décisions qui déclenchent les conflits, et élaborent un indice rendant compte des troubles sociaux mineurs comme les crimes, les grèves et les manifestations afin d’évaluer le rôle de la polarisation. Ces recherches visent aussi à intégrer les explications existantes des conflits rationnels, à étudier le poids des dirigeants dans le comportement des groupes, ainsi que la sélection des objectifs pendant les conflits.
« Il s’agit d’un projet multidisciplinaire associant plusieurs institutions, pour mieux comprendre les origines des conflits sociaux et dégager des indicateurs de risque », déclare le professeur. « Nous communiquerons à la communauté scientifique les indices de polarisation économique, politique et ethnique de l’ensemble des pays associés à la World Values Survey. Nous espérons que ces données aideront les sociétés à éviter les conflits et leurs lourdes conséquences. »

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com