Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Avis de tempête sur la frontière arctique

Jonathan day

Nationality British

Year of selection 2015

Institution University of Reading

Country United Kingdom

Risk Environnement

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

Une nouvelle frontière est en train de se créer sur Terre. Le changement climatique faisant fondre la banquise de l'Arctique, de toutes nouvelles opportunités sont en train de s'ouvrir pour la navigation, les transports maritimes et l'extraction de ressources. Le prix à payer pour ces opportunités : les tempêtes de la région sont de plus en plus violentes et couvrent des zones de plus en plus étendues. Il y a même de fortes chances pour que celles-ci soient dues à cette même fonte de la banquise lors de la saison estivale. Le docteur Jonathan Day, chercheur spécialiste du climat arctique, souligne le risque accru qui découle de la simultanéité de ces deux éléments : « les risques de tempêtes extrêmes en Arctique augmentent en même temps que la hausse de l'exposition humaine à celles-ci. » Il est crucial de proposer des assurances pour couvrir l'explosion de l'activité humaine en Arctique, mais il nous manque encore trop d'éléments sur les tempêtes de la région pour évaluer les risques de façon fiable. Se concentrant sur les prédictions climatiques à court terme en Arctique, les recherches du docteur Day sont à la fois inhabituelles et plus que nécessaires.
Les informations nécessaires étaient jusqu'ici lacunaires, en partie car les tempêtes à des latitudes aussi hautes avaient moins de conséquences sociétales qu'aujourd'hui, et étaient par conséquent moins étudiées. En utilisant l'état de l'art des simulations de modèles climatiques, le docteur Day pourra déceler les conditions qui provoquent les tempêtes de la région. Il entend enfin prédire les mécanismes possibles à l'origine des tempêtes, et ce sur une échelle de temps plus courte que lors des études précédentes. Les recherches sur les liens entre les tempêtes et le climat ont en effet souvent tendance à porter sur les effets du changement climatique sur le long terme et sur la façon dont les extrêmes auront évolué d'ici la fin du siècle prochain. Pour les décisionnaires, il est cependant bien plus utile de connaître l'évolution des risques sur la décennie à venir. L'approche novatrice du docteur Day consiste à observer comment les tempêtes arctiques évoluent sur dix ans afin de prédire quels seront les risques qui leurs sont liés dans un avenir proche. Comprendre ceux-ci aura un impact certain sur l'ensemble des acteurs impliqués en Arctique.
Le trafic maritime en Arctique a en effet déjà décuplé sur certaines voies et l'activité industrielle sur place devrait engendrer près de 100 milliards de dollars dans les dix années à venir, d'après Lloyd's of London. En aidant à clarifier comment fonctionnent les tempêtes en Arctique et en intégrant ces informations à des prédictions climatiques sur une décennie, la recherche du docteur Day pourrait apporter des informations précieuses aux décisionnaires pour des activités en Arctique, en particulier celles liées aux transports par voie maritime, aux assurances maritimes ainsi qu’aux communautés indigènes vivant dans les zones touchées par les tempêtes.

Titre scientifique : Comment les risques météorologiques sont-ils voués à évoluer en Arctique dans les prochaines décennies ?

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com