Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

« Pourquoi pas ? » La signature neurale du statut social dans l’adolescence : implications en termes de sensibilité au rejet social et de prise de risque

Kiki zanolie

Nationality Dutch

Year of selection 2013

Institution Universiteit Leiden

Country Netherlands

Risk Santé

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

En attendant l’équilibre : les adolescents et leur cerveau

L’adolescence : qu’elle se soit passée sans encombre ou qu’on ait fait sa crise d’ado, impossible de l’oublier ! C’est une étape particulière de la vie où nous commençons à découvrir qui nous pouvons devenir, où nous explorons divers possibles… et les risques qui vont avec ! Kiki Zanolie étudie le cerveau des adolescents pour comprendre ce qui provoque leurs fréquentes prises de risques (et, de ce fait, l’inquiétude de leurs parents). Chez les adolescents, le cerveau n’a en effet pas complètement fini de se développer et savoir quelles parties sont encore en chantier pourrait bien aider à répondre à cette question.
Deux régions du cerveau sont fortement impliquées dans la prise de décision : l’une est mobilisée dans le ressenti émotionnel, alors que l’autre nous aide à planifier notre comportement ou à en changer lorsque nous le savons nocif. Les recherches de Kiki Zanolie montrent que, chez les adolescents, la région liée aux émotions est pleinement développée, mais pas son pendant rationnel. Ce déséquilibre pourrait expliquer pourquoi, dans certaines situations sociales, des adolescents submergés par leurs émotions peuvent prendre des décisions qu’ils savent risquées. Si ces comportements sont parfaitement normaux, Kiki Zanolie espère qu’en comprenant mieux ce que ressentent les adolescents et pourquoi, nous pourrons les aider à avancer avec moins de risques dans ces années parfois tumultueuses.

Statut social et sensibilité

L'adolescence est un période unique dans la vie d'un individu, lors de laquelle l'acceptation par les autres adolescents devient quelque chose de primordial. Kiki Zanolie explore le rôle du statut social, déterminé dans un groupe par l'attractivité physique et de bons résultats scolaires et en sport, dans les cas de rejet. Son hypothèse est que la réaction d'un individu de statut social faible sera plus forte, ce qui se traduit souvent par des comportements à risques. Les résultats de son étude pourraient aider à repérer les adolescents qui courent le plus de risques, permettant ainsi de détecter au plus tôt les problèmes de comportements et d'améliorer ainsi le bien être des adolescents.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com