Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

La région de la mer de Chine méridionale sous la menace des inondations côtières

Linlin li

Nationality Chinese

Year of selection 2016

Institution Earth Observatory of Singapore Nanyang Technological

Country Singapore

Risk Environnement

Post-Doctoral Fellowship

2 years

130000 €

Les inondations côtières seront-elles plus fréquentes et plus dévastatrices dans le future ? Les changements climatiques, coïncidant avec la croissance des populations côtières, entraînent une augmentation de la menace des tsunamis et des tempêtes dans les régions du littoral. Sachant que la mer de Chine méridionale est particulièrement vulnérable face à ce risque, le Docteur Linlin Li cherche à améliorer nos connaissances des effets du changement climatique sur les risques d’inondation dans cette région, avec un focus particulier sur les mégalopoles. Pour atteindre cet objectif, le Dr Li a pour but de développer un modèle statistique complexe, montrant comment ces phénomènes évolueront à l’avenir.

“Nous avons vu trop d’exemples des conséquences tragiques que peuvent avoir les tsunamis et les typhons en Asie”, souligne le Dr Linlin Li. “De telles inondations provoquent d’énormes pertes et dégâts dans les régions côtières à travers le monde, tant en termes de personnes touchées que de dommages économiques.” Pour améliorer notre capacité de résistance face à ces catastrophes naturelles et éviter d’être dépassés par leurs probables aggravations à venir, l’objectif du Dr Li est d’obtenir des évaluations complètes des inondations côtières de toute la région de la mer de Chine méridionale, en prenant en compte, non pas juste un, mais plusieurs risques d’inondation, incluant les tsunamis de différentes origines, les marées extrêmes et les tempêtes. Cette approche sera basée sur des évaluations du niveau de la mer selon différents scénarios prévus sur plusieurs décennies à plusieurs siècles.

Mesure de la probabilité d'aggravation des inondations côtières à l'avenir

Pour évaluer les futurs risques d’inondations en mer de Chine méridionale, le Dr Linlin Li et son équipe adopteront une approche probabiliste de type Monte-Carlo – nommé d'après la ville de Monaco célèbre pour son casino et ses jeux de hasard. Ce type de méthode peut être utilisé pour modéliser des phénomènes ayant une incertitude importante, comme c'est le cas pour les calculs de risque. De la même manière que dans les jeux de hasard, l'évaluation des risques implique des incertitudes qui, si elles sont calculées, peuvent être traduites en probabilités quantifiables. En incluant un grand nombre de simulations de tsunami et de tempête, le Dr Linlin Li a l'intention d'utiliser cette méthode pour évaluer les risques actuels d'inondation dans la région. L'accent sera mis sur les mégalopoles telles que Macao, Kaohsiung, Zhuhai, Singapour, Hong Kong ou Manille. L'équipe étudiera ensuite l'effet des changements induits par le climat, comme l'élévation du niveau de la mer ou l'évolution des vents, sur ces risques d’inondation. Pour élaborer des évaluations complètes des risques d'inondation pour chacune des mégalopoles étudiées, la dernière étape consistera à intégrer des données sur l'exposition et la vulnérabilité de la population. Grâce à son analyse exhaustive des risques d'inondation en mer de Chine méridionale, le Dr Li souhaite pouvoir déterminer quelles sont les zones les plus à risque et pourquoi, afin de fournir une solide base de travail pour améliorer la protection de cette région.
« Avec ce projet, mon équipe et moi-même souhaitons fournir de précieuses informations, sous forme synthétique, aux personnes vivant dans des zones à haut risque, ainsi qu'aux professionnels de la gestion des urgences, de l'assurance, de l'urbanisme et de l'ingénierie », explique le Dr Linlin Li.
Au-delà de son apport pour la protection de la région de la mer de Chine méridionale, l’approche et la méthode utilisées dans cette étude pourraient devenir un exemple à suivre pour les autres pays du Pacifique qui sont exposés à de telles catastrophes naturelles.