Socio-Economie

Quel impact l’économie du partage a-t-elle sur nous et nos villes ?

Marco percoco

Nationality Italian

Year of selection 2017

Institution Universita Commerciale Luigi Bocconi

Country Italy

Risk Socio-Economie

Joint Research Initiative

2 years

225000 €

Au cours des dix dernières années, une nouvelle économie du partage a vu le jour : une économie au sein de laquelle les individus utilisent des technologies en ligne pour accéder à des biens et des ressources fournis par leurs semblables. Encouragée par la croissance d’Uber et d’Airbnb, par exemple, ces entreprises ont bouleversé de nombreux secteurs, modifiant en profondeur, notamment, les marchés urbains. Si les grandes innovations s’accompagnent souvent d’opportunités considérables, elles impliquent aussi des défis et des risques sans précédents. Dans le cadre d’un Projet de recherche commun (JRI) avec AXA Italie, le Pr Marco Percoco, professeur associé d’économie des transports urbains à l’Université Bocconi de Milan, a pour objectif d’étudier l’impact des modèles économiques innovants et collaboratifs sur le comportement des consommateurs ainsi que sur la structure des marchés existants. Le projet met l’accent sur les secteurs les plus touchés et à la croissance la plus rapide : le transport et le logement. Le principal objectif du projet est de proposer aux décideurs politiques des documents d’orientation incluant la géographie des cadres réglementaires à instaurer et des actions publiques à entreprendre.

« Ces ‘nouveaux marchés’ se caractérisent en général par une location de courte durée et un renouvellement fréquent des clients, des caractéristiques qui influencent de manière significative la perception du risque, la prise de risque voire le partage du risque, ainsi que la répartition entre les clients et les fournisseurs de services », analyse le Pr. Percoco. « C’est la raison pour laquelle nous souhaitons analyser le changement de comportement du consommateur induit par le passage de la propriété à la location. Par exemple, nous voulons savoir si les gens conduisent différemment lorsqu’ils transportent des étrangers dans leur voiture, ou lorsqu’ils conduisent un véhicule qui ne leur appartient pas. Nous ne nous attendons pas à des résultats linéaires. Les différences culturelles joueront certainement un rôle. C’est un aspect qu’il nous faudra également prendre en compte », souligne notre chercheur. En tant que géographe formé en économie, Marco Percoco est particulièrement « sensible à la dimension spatiale », selon son expression. Le programme de recherche analysera l’impact de l’économie du partage sur la géographie des marchés des taxis, des accidents de voitures, des locations de logement et des prix. « La confiance et les interactions sociales diffèrent d’un endroit à un autre, et jouent un rôle central comme phénomène capable d’atténuer certains types de risques », poursuit-il. « Cela s’applique particulièrement bien aux entreprises collaboratives, dans la mesure où les systèmes de recommandations et de critiques sont censés jouer un rôle crucial dans leur réussite. »

S’adapter aux nouvelles tendances des marchés et au comportement du consommateur

« Notre partenariat avec AXA est absolument essentiel pour ce projet », souligne le Pr Percoco. « Pour étudier les villes intelligentes, il est nécessaire de traiter une quantité de données anonymisées gigantesque, et c’est là qu’intervient AXA. Les chiffres et les ensembles de données actualisés aideront l’équipe de chercheurs à rattacher leur étude à la réalité lors des deuxièmes et troisièmes phases du programme de recherche. En effet, le projet est divisé en trois phases consécutives, la première consistant à interpréter « l’économie du partage » du point de vue comportemental. Ensuite, en utilisant un nouvel ensemble de données sur les styles de conduite des conducteurs, l’équipe cherchera à adapter le cadre comportemental aux données du monde réel. « Finalement, à l’aide de micro-données détaillées, nous étudierons la façon dont les secteurs traditionnels réagissent à la concurrence des plateformes multiples. L’objectif est de mieux comprendre la dynamique sectorielle ainsi que la taille et la forme des marchés traditionnels par rapport aux nouveaux », conclut le Pr. Percoco.

En tenant compte à la fois de la dimension géographique et comportementale de l’essor de l’économie du partage, le Pr Marco Percoco et AXA disposent d’un grand potentiel pour élaborer une perspective des risques des futures sociétés urbaines. En abordant ensemble cette question, le projet a toutes les chances d’éclairer les décideurs et les politiques sur la résilience des marchés urbains et sur la géographie de cette résilience.