Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Chaire AXA sur le risque

Massimo marinacci

Nationality Italian

Year of selection 2010

Institution Universita Commerziale Luigi Bocconi

Country Italy

Risk Socio-Economie

Chairs

undefined year

2000000 €

Superbe Incertitude

De nos jours, l’incertitude règne. Les financiers ont du mal à garantir l’efficacité de la gestion du risque et des choix de portefeuille, et le climat de crise économique n’améliore guère la situation. Récemment encore, nous observions le monde et nous décrivions la réalité à travers le prisme des probabilités bayésiennes. Cependant, cette approche adaptée aux jeux de hasard et aux cours de statistiques ne semble hélas pas applicable au tableau économique actuel. Ainsi, quand une description plus réaliste et plus complexe des événements auxquels nous faisons face est apparue plus nécessaire que jamais, le professeur Massimo Marinacci s’est attelé au problème.
Avec une carrière internationale (Université de Northwestern aux États-Unis, Université de Toronto au Canada, universités de Bologne et de Turin en Italie) ainsi qu’une solide expérience en économie et mathématiques appliquées, Massimo Marinacci est l’un des chefs de file de la théorie de la décision, domaine situé au carrefour de la psychologie et des statistiques et portant sur les choix économiques en situation d’incertitude. Au cours des vingt dernières années, les experts de ce secteur ont façonné de nouveaux modèles, portés par des concepts innovants et des mathématiques complexes, qui décrivent comme les décideurs gèrent les situations d’incertitude de façon rationnelle. « Nous ne livrons pas de solutions ni de pourcentage », explique-t-il, « nous formalisons des modèles qui clarifient les options vers lesquelles les décideurs peuvent s’orienter et comment les gérer. Le choix final leur revient. » Certains de ces modèles sont appliqués à diverses fins, qu’il s’agisse de questions environnementales (où ils servent à donner forme aux principes de précaution, souvent évoqués mais mal définis), du monde de la finance et de l’assurance (où ils aident à expliquer les décisions commerciales des intermédiaires financiers dans le climat de haute incertitude actuel, ce qui est difficile à faire avec les théories du risque classiques), ou de la gestion du risque dans les établissements financiers et les banques centrales. Avec Itzhak Gilboa (Chaire AXA - HEC Paris), Massimo Marinacci a été convié à intervenir sur ces sujets au Congrès international de l’Econometric Society en 2010, la rencontre la plus prestigieuse du monde dans le domaine économique, qui a lieu tous les cinq ans.
La découverte de l’importance des émotions sur la prise de décision des individus dans les sociétés contemporaines constitue une autre contribution notable de Massimo Marinacci. Cette approche inédite propose un modèle décisionnel fondé sur deux attitudes envers les choix des pairs : l’envie ou la fierté. Les émotions sociales ne sont pas toujours prises en compte dans les théories économiques, malgré leur rôle crucial dans les choix individuels : lorsqu’on les intègre au modèle d’analyse des préférences individuelles, elles ont un impact direct sur la prise de décision. Quand l’attitude prédominante est l’envie, l’équilibre social repose sur le conformisme et le travail obsessionnel. S’il s’agit de la fierté, on observe plutôt l’émergence de l’anticonformisme et une diversification de la consommation. Ce modèle s’applique non seulement aux individus, mais aussi à plus grande échelle : les sociétés dominées par la fierté présentent une très grande diversité en termes de revenus et de consommation, tandis que celles caractérisées par l’envie sont régies par le conformisme des choix de consommation. Afin de poursuivre ses travaux dans ce nouveau domaine (ainsi que ses recherches sur le choix en situation d’incertitude), M. Marinacci s’est vu accorder l’une des subventions avancées du Conseil européen de la recherche, aussi réputées que demandées.
Massimo Marinacci vient d’être nommé titulaire de la Chaire AXA - Bocconi sur le risque. L’objectif de cette chaire est d’approfondir et de diffuser les techniques de modélisation visant à cerner et gérer les types de risques classables comme incertitude du modèle, incertitude de Knight, ambiguïté, événements extrêmes et événements imprévus. Massimo Marinacci mène ses recherches sur la prise de décision en situation d’incertitude en collaboration avec les professeurs Simone Cerreia-Vioglio et Fabio Maccheroni de Bocconi, ainsi que certains étudiants en master et doctorants de cette université.
Ces découvertes devraient avoir une incidence réelle sur le développement socioéconomique en dégageant de nouvelles connaissances pertinentes sur les plans théorique et politique, et en permettant à nos futurs dirigeants de se familiariser aux climats incertains.
Leurs travaux se déroulent au département des sciences de la décision de l’Université Bocconi, une institution privée fondée en 1902 à Milan et reconnue dans le monde entier pour l’excellence de sa recherche et de son enseignement en économie, finance, management et droit. Ce département jouit d’une glorieuse tradition en matière de théorie de la décision, et certains des principaux acteurs du domaine y ont étudié ou y enseignent.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com

Lecture rapide pour monde à risques

Découvrez un ebook sur le projet du Dr Marinacci

ARTICLE