Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Simulation 3D de la dynamique des îlots magnétiques pendant les éruptions solaires

Miho janvier

Nationality French

Year of selection 2011

Institution Observatoire de Paris

Country France

Risk Environnement

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

Les caprices d’une étoile

La perspective de la fin du monde vous effraie? Mettez-cela de côté, il y a des choses plus urgentes à penser, comme les humeurs de notre vieux compagnon, le Soleil. Saviez-vous par exemple, que cet astre capricieux connaît des cycles de 11 ans au cours desquels l’intensité de son rayonnement est sujette à de nombreuses variations, et par là, modifie les risques encourus par notre planète?
L’évolution de l’activité solaire est directement liée aux variations de sa topologie magnétique. Les zones d’intense activité magnétique, appelées taches solaires, criblent la surface du soleil de plaques sombres, et rejettent dans l’espace de vastes quantités d’énergie au cours d’intervalles réguliers, baptisés éruptions solaires. De violentes explosions de plasma leur sont généralement associées, plus connues sous le nom d’éjections de masse coronale (CME), qui voyagent et se déplacent par le biais des vents solaires jusqu’à ce que ces derniers atteignent la Terre. Il en résulte des orages électromagnétiques capables de parasiter des grilles entières d’électricité, mais aussi de perturber satellites et vols aériens.
L’année 2008 annonce l’entrée dans un nouveau cycle solaire, caractérisé les 3 premières années, par une intense activité et d’un intérêt tout aussi fort pour le Docteur Miho Janvier. En effet, l’activité solaire grandissante s’accompagne d’un nombre indéniablement croissant d’épisodes de perturbations magnétiques imprévisibles. Et c’est précisément là que le travail de Miho Janvier sur les simulations 3D va s’avérer crucial.


En premier lieu, Miho étudie et modélise en 3D les mécaniques à l’œuvre lors des phénomènes de reconnexion magnétique. Ceux-ci correspondent à l’instant précis où les lignes de champ magnétique atteignent un niveau de proximité tel, qu’elles se connectent et rejettent une énorme masse d’énergie. Ces reconnexions sont au cœur du travail de la chercheuse car elles portent, à long-terme, la promesse d’une meilleure compréhension de la physique de l’espace ainsi que du plasma relatif aux énergies nucléaires.
Deuxièmement, l’étude de ce phénomène si éphémère de « reconnexion » magnétique permettrait à terme, d’obtenir de meilleures conditions de conversion de l’énergie magnétique accumulée en une source de chaleur et d’énergie thermique.
Nourri non seulement de ses connaissances en sciences de la fusion mais aussi en astrophysique, le travail de Miho Janvier nous permettrait d’abord d’affiner nos pronostics en météorologie de l’espace et notre compréhension de la fusion nucléaire mais aussi d’améliorer les mécanismes de prévention destinés aux hommes et aux infrastructures face aux conséquences des orages magnétiques.

Documents associés
Research Mission Statement

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com