Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Contraintes paléocéanographiques sur la sensibilité climatique

Natalia vázquez-riveiros

Nationality Spanish

Year of selection 2010

Institution University of Cambridge

Country United Kingdom

Risk Environnement

Post-Doctoral Fellowship

1 year

90000 €

Les aires glaciaires du passé

Que pouvons-nous apprendre du passé ? Les foraminifères, de petits fossiles conservés dans les sédiments marins, portent la trace des caractéristiques de l’eau dans laquelle ils vivaient, comme la température ou le niveau de la mer, constituant ainsi des archives des variations climatiques historiques. Au cours des 500 000 dernières années, le climat terrestre a connu des alternances marquées d’ères glaciaires et interglaciaires. Certaines des périodes chaudes récentes faisaient suite à de faibles modifications orbitales, tandis que d’autres ères réagissaient à peine à un forçage important. Natalia Vazquez Riveiros tente de comprendre les raisons qui expliquent ces différences. Comment le CO2 atmosphérique amplifie-t-il ces changements ? Quel est le rôle de la circulation océanique sur les divers états du climat ? Son étude cherche à cerner les mécanismes à l’œuvre pendant les ères climatiques passées, pour mieux estimer la sensibilité du climat de la Terre et évaluer la capacité des modèles climatiques à prévoir le réchauffement de la planète.
Je concentre mes travaux sur l’étude de carottes de sédiments marins pour évaluer les retombées de la chimie et de la circulation des océans sur le changement climatique de la planète à long terme. Ce projet post-doctoral porte sur une série de périodes chaudes contrastées appartenant à un passé géologique récent, chacune d’entre elles étant caractérisée par une combinaison différente de facteurs : l’insolation, la concentration en gaz à effet de serre et la température mondiale. J’examine comment les variations de ces forçages sont liées aux fluctuations du niveau de la mer, de la circulation océanique ainsi que de la température et de la chimie des eaux profondes. L’objectif final est d’évaluer la variabilité de la sensibilité du système climatique terrestre.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com