Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Modèles de l'action collective et des réseaux de contacts pour la mixité sociale dans la modélisation de la transmission de maladies infectieuses

Nele goeyvaerts

Nationality Belgian

Year of selection 2011

Institution Hasselt University

Country Belgium

Risk Santé

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

Alerte : virus contagieux détecté

D'après Nele Goeyvaerts, le mode d’interaction entre individus est une donnée essentielle si l'on veut comprendre le chemin qu'emprunte une maladie, dans le but d'évaluer l'efficacité des stratégies de confinement. La chercheuse va combiner pour la première fois deux modèles mathématiques différents afin de simuler la propagation de la maladie d'une personne à une autre, l'un dans lequel on considère que les individus se mélangent complètement et de manière aléatoire, l'autre dans lequel chaque personne devient un nœud au sein d'un réseau de contacts. Son approche novatrice peut aider à améliorer la modélisation des dynamiques de l'épidémie et produire des outils d'intervention efficaces.
Je m’intéresse aux modèles de transmission dynamique des maladies infectieuses. En ce moment, plusieurs sujets m’occupent. L’un d’eux concerne la modélisation de la perte des anticorps maternels contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle chez l’enfant. Par ailleurs, je conçois un modèle des réseaux de contacts domestiques utilisable comme modèle épidémique à l’échelle individuelle. Il importe d’évaluer comment les hypothèses relatives aux échanges au sein d’un foyer influencent la progression attendue de l’épidémie. Enfin, j’élabore un modèle de transmission de la grippe saisonnière qui puisse aider à désigner les groupes à vacciner en priorité contre cette infection en Belgique.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com