Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Analyse du métabolisme des cellules endothéliales pendant la formation de néovaisseaux, et potentiel thérapeutique associé

Peter carmeliet

Nationality Belgian

Year of selection 2012

Institution VIB vzw - University of Leuven

Country Belgium

Risk Santé

AXA Projects

5 years

963000 €

Pour combattre le cancer, affamez les vaisseaux sanguins

De nos jours, le vieillissement et la perte progressive de l’intégrité physique qui lui est associée reste le principal facteur de risque de développement du cancer. En vrai parasite perfectionné, la tumeur en développement détourne le système vasculaire de son hôte pour favoriser sa propre croissance. Le but de Peter Carmeliet est d'explorer cette piste sous un angle nouveau. De nombreux traitements contre le cancer inhibent en effet la création de nouveaux vaisseaux sanguins, due aux composés libérés par les tumeurs, mais ces traitements atteignent aujourd'hui leurs limites. Ils produisent notamment de graves effets secondaires comme la toxicité et la résistance chez les patients. Peter Carmeliet suggère d'inverser le processus : plutôt que d'affamer la tumeur en coupant son approvisionnement en sang, pourquoi ne pas agir directement sur les vaisseaux sanguins en les privant de leur source d'énergie ?

Cette idée audacieuse n'est pas sans risques, mais Peter Carmeliet et son équipe travaillant dans la recherche en biologie vasculaire depuis 18 ans, leur expertise sera d'une grande aide à cette étude complètement innovante. La consommation d'énergie des vaisseaux sanguins n'a fait l'objet que de très peu d'études, on n'en sait même d'ailleurs que très peu sur les cellules qui tapissent l'intérieur des vaisseaux sanguins. Ce que l'on sait, c'est que bien qu'elles puissent accéder de manière privilégiée à l'oxygène circulant dans le sang, ces cellules spécialisées produisent leur énergie par des processus chimiques anaérobies (sans oxygène). Ce comportement très étrange pourrait leur permettre de proliférer au sein de zones non-vascularisées, laissant ainsi libre cours à la prolifération des vaisseaux sanguins par les tumeurs (angiogenèse).
Ainsi, une meilleure connaissance de l'approvisionnement en énergie des vaisseaux sanguins et des conditions qui favorisent leur prolifération est indispensable à la conception de nouvelles stratégies de blocage des filières énergétiques. Privés de leur source d'énergie, les vaisseaux sanguins cesseraient de répondre aux signaux émis par les tumeurs, accélérant ainsi l’isolation et la mort inéluctable de celles-ci. Ce projet représente un défi majeur, mais grâce au soutien de l'équipe interdisciplinaire portée par Peter Carmeliet, qui travaille dans un environnement très international et utilise des technologies de pointe, il pourrait ouvrir la voie à des stratégies thérapeutiques complètement novatrices pour combattre ce fléau qu'est le cancer.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com