Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

La démence dans les pays d’Afrique centrale : épidémiologie, suivi et perspectives

Pierre-Marie preux

Nationality French

Year of selection 2012

Institution Public Health Institute (Inserm)

Country France

Risk Santé

AXA Projects

3 years

242690 €

Démence en Afrique : la protection par la recherche

La démence est une sérieuse perte ou réduction conséquente de l’ensemble des capacités cognitives suffisamment importante pour entraîner une perte d'autonomie. La démence peut affecter la mémoire, l'attention, le langage et le raisonnement. « Etant donné le vieillissement de la population mondiale, la démence est très préoccupante pour la santé publique », affirme le professeur Pierre-Marie Preux. Le problème touche autant les pays développés que les pays en développement ; peu d'études ont cependant été conduites en Afrique.
En République Centrafricaine et en République du Congo, Pierre-Marie Preux cherche à estimer la prévalence de la démence ainsi que des syndromes et troubles cognitifs qui lui sont associés, tels que la maladie d'Alzheimer. Il cherche également à évaluer les facteurs de risque liés à la démence (vieillissement, hypertension, symptômes dépressifs, facteurs nutritionnels et absence d'enseignement primaire) et à savoir si les variations génétiques influent sur le risque de démence dans les populations africaines. Ce projet interdisciplinaire fait appel à des compétences en épidémiologie (identification des risques et des facteurs de protection, enquêtes médicales, dépistage des marqueurs de la démence), en génétique (analyse d‘échantillons de sang) et en anthropologie (observation de l'autonomie des personnes âgées, entretiens, étude de la perception de la démence par l'entourage).
Pierre-Marie Preux comparera la situation des zones urbaines et rurales afin d'identifier les risques spécifiques ou les facteurs liés au mode de vie qui jouent un rôle dans l’apparition de la démence. « Réussir à comprendre ce qui cause les disparités liées à la démence dans les pays développés et ceux en développement est un défi de taille. Cependant, cela pourrait nous permettre d'établir de nouveaux facteurs de risques et de protection, ainsi qu'un historique de ces troubles qui pourrait aider à formuler des stratégies appropriées de soins et de contrôle au niveau mondial », explique Pierre-Marie Preux.
Cette étude transdisciplinaire (épidémiologie, neurologie, génétique et anthropologie) contribuera au développement de nouvelles hypothèses concernant la prévention de la démence. Elle pourrait ainsi servir à informer les décideurs et le grand public, car il s'agit là d'un parfait exemple de protection par la recherche.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com