Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Santé

Détermination des composantes moléculaires liées au dysfonctionnement de la synucléine et aux troubles de la neurogenèse

Susana goncalves

Nationality Portuguese

Year of selection 2008

Institution Instituto de Medicina Molecular

Country Portugal

Risk Santé

Ph.D

3 years

120000 €

Suivre la trace des protéines dans un cerveau atteint de Parkinson

Dans la maladie de Parkinson, la protéine alpha-synucléine, dont la fonction normale est inconnue, s’accumule dans les neurones, affecte leur fonctionnement et détériore la communication entre ceux-ci. Susana Gonçalves cherche à découvrir son rôle et espère ainsi pouvoir développer une nouvelle stratégie de traitement.

Biographie
J’ai obtenu un diplôme en génétique et biologie microbienne à la Faculté des sciences de l’université de Lisbonne (2001 - 2005). De 2006 à 2008, j’ai préparé mon master en sciences dans le domaine de la biologie moléculaire humaine à la Faculté des sciences de Lisbonne. Mon mémoire s’intitulait : « Unravelling the Genetic Basis for Alpha-Synuclein Oligomerization in Living Cells using BiFC » ; pour le mener à bien, j’ai travaillé à l’Instituto de Medicina Molecular de la Faculté de médecine (université de Lisbonne), dans l’unité de neurosciences cellulaires et moléculaires sous la tutelle de M. Tiago Outeiro. Actuellement, je prépare ma thèse de doctorat au sein de la même équipe, en prolongement de mon mémoire de master, avec pour sujet : « Unravelling the Molecular Basis of a-Synuclein Dysfunction, Cytotoxicity, and the Impairment of Neurogenesis ».

Recherches
L’accumulation et le dépôt de la protéine alpha-synucléine (asyn) dans les neurones peuvent modifier les fonctions neuronales, allant jusqu’à provoquer plusieurs pathologies neurodégénératives, y compris la maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy. Les thérapies utilisées aujourd'hui n’arrêtent pas la progression de ces troubles cérébraux et ne les guérissent pas. Il faut donc trouver de nouveaux traitements, en mettant l’accent sur l’étiologie de ces différentes maladies neurologiques. À cet effet, nous cherchons à comprendre le rôle précis de l’asyn dans le fonctionnement normal et pathologique du cerveau, puis à tester des stratégies innovantes susceptibles de traiter son dysfonctionnement. Nous aurons recours à divers modèles cellulaires et à des techniques d’imagerie moléculaire de pointe pour analyser la distribution de l’asyn dans la cellule. Un aspect important de ces travaux consistera à étudier la nature des composés toxiques associés à la disparition des neurones qui caractérise les maladies neurodégénératives. Dans sa globalité, notre projet promet de faire avancer le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques applicables non seulement aux cas familiaux mais aussi sporadiques de troubles neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson.

Impact du Financement AXA
Recevoir une bourse du Fonds AXA pour la Recherche est un honneur pour moi, en raison de la concurrence internationale liée à l’obtention de cette aide. Par ailleurs, cela me donnera la possibilité de développer mon projet doctoral et de participer à l’étude de pathologies dont la prévalence augmente rapidement du fait du vieillissement de la population humaine. Cette bourse AXA sera très bénéfique à ma carrière et me permettra d’intégrer un réseau d’excellence regroupant des chercheurs de toute l’Europe, ce qui m’aidera à progresser et mûrir en tant que scientifique.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com