Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Combiner les évaluations des risques pour des décisions de groupe optimales

Thomas boyer-kassem

Nationality French

Year of selection 2015

Institution Tilburg University

Country Netherlands

Risk Socio-Economie

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

Pour qu'un nouveau produit, par exemple un médicament ou un pesticide, soit reconnu comme sûr et mis sur le marché, certaines personnes doivent préalablement donner leur approbation. Le plus souvent, il s'agit de groupes de personnes qui se réunissent pour évaluer les risques impliqués et prendre une décision collective. Cela pousse le docteur Thomas Boyer-Kassem à s'interroger sur la façon dont ils y parviennent, s'ils mettent en commun leur évaluation des risques de la meilleure façon possible, et s'il y a même une « bonne » façon de faire ! Issu d'une formation de physicien, le chercheur applique aujourd'hui des outils mathématiques à des questions philosophiques pour comprendre la meilleure façon dont des groupes peuvent prendre des décisions collectives. Son travail théorique vise à répondre à des questions utiles aux comités d'experts, aux directions d'entreprises, aux corps politiques et à tout groupe d'individus devant faire des choix ensemble à propos de risques.

« Agréger des jugements n'est pas une chose simple, » explique le docteur Boyer-Kassem, et personne n'a encore cherché à savoir comment les évaluations de risques, en particulier, devaient être mises en œuvre. A travers son travail, il pourra identifier si elles sont différentes d'autres types de jugements et nécessitent des règles ou méthodes spécifiques pour être cumulées. Afin d'illustrer ces questions, il prend l'exemple d'un comité débattant l'autorisation d'un nouveau pesticide, avec comme consigne que les risques pour la santé doivent être inférieurs à 5 %. Si quatre experts évaluent ce risque à 4 % et un autre à 14 %, comment agréger ces évaluations ? Cela doit-il être une évaluation à quatre contre un, qui permettrait la mise sur le marché du produit ? Est-il plus adéquat de calculer la moyenne de leurs votes (6%) et de ne pas autoriser ce pesticide ? « Deux procédures possibles pour évaluer collectivement un risque et décider de son acceptabilité débouchent sur deux issues différents, » observe le docteur Boyer-Kassem. Cette situation se complexifie lorsque le seuil d'acceptabilité, ici 5 %, n'est pas préétabli. Chaque personne appliquerait alors sa propre définition de « risques acceptables ». Se pose alors la question de quand agréger leurs propositions : avant que chacun ait établi son propre seuil d'acceptabilité et tiré des conclusions ? Ou vaut-il mieux que chacun établisse ses conclusions avant l'agrégation, afin de conserver les seuils individuels ? Peut-être vaut-il mieux employer un mélange des deux méthodes ?

Répondre à ces questions sur quelles procédures de décision produisent des conclusions collectives optimales est l'un des objectifs de ce projet. Il est bien-sûr invraisemblable que nous trouvions une solution universelle à ce problème. La meilleure méthode pour agréger les évaluations des risques dépendra de plusieurs facteurs en fonction du problème dont il est question (par exemple le seuil fixé ou la diversité des points de vue individuels), et de l'objectif de la prise de décision, comme faire preuve de plus ou moins de prudence, représenter la diversité des opinions ou bien la moyenne de celles-ci… « Mon objectif, explique le docteur Boyer-Kassem, est de développer une sorte de carte permettant de faire la distinction entre une dizaine de types de problèmes d'agrégation et d'identifier la meilleure méthode pour parvenir à une décision collective pour chaque cas. »
Le docteur Boyer-Kassem va développer ces conclusions en recherchant des modèles logiques et mathématiques existants pour l'agrégation d'opinions pouvant être appliqués au problème d'agrégation de décisions pour des situations à risques, en les modifiant autant que nécessaire et en développant potentiellement de nouveaux. En cartographiant le paysage de l'évaluation des risques en décision de groupes, ses résultats devraient être facilement applicables à une variété de collectifs. Ceux-ci peuvent être des panels d'experts, des groupes de recherche, des associations citoyennes, en bref : tout groupe de personnes nécessitant des méthodes rationnelles pour arriver ensemble à la meilleure évaluation possible des risques devant eux et à la décision subséquente la plus optimale.

Titre scientifique : Décisions collectives : comment agréger les évaluations des risques et l'acceptabilité des risques

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com