Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Socio-Economie

Marché de l'opium, sources de revenu et insurrection dans les provinces afghanes

Vincenzo bove

Nationality Italian

Year of selection 2010

Institution University of Essex

Country United Kingdom

Risk Socio-Economie

Post-Doctoral Fellowship

1 year

60000 €

Drogues, armes et argent

Quel est le point commun entre les armes et les fleurs ? Les talibans. Nous savons tous qu’ils sont très actifs et mènent des opérations militaires ainsi que des attaques terroristes aux quatre coins de l’Afghanistan. Toutefois, on connaît moins leur occupation principale : la culture des fleurs. En réalité, 90 % de l’opium mondial provient des pavots afghans, une activité nettement liée aux actes de guerre des talibans. Vincenzo Bove a réuni des données relatives aux fluctuations des prix de l’opium et les a mises en regard des actes d’insurrection.
Ses résultats montrent que les conflits entraînent une hausse de la production d’opium et donc une réduction de son prix, tandis que le phénomène inverse (selon lequel plus d’opium susciterait plus de violence) est moins marqué mais tenace. Par ailleurs, les facteurs habituels comme la saisonnalité, les stratégies de la FIAS et les conditions météorologiques figurent parmi les principaux éléments qui jouent sur les prix de l’opium et les insurrections. Là où poussent les pavots fleurit la violence…

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com