Vidéos

Comment gérer le stress et mener une vie plus heureuse et plus saine ?

Au travail, à l'école, à l'université… Le stress est une réaction que nombre d'entre nous connaissent bien. Bien qu'inévitable, il est possible de s'en accommoder afin d'éviter les difficultés indues et prévenir les dommages à long terme pour la santé. Toutes deux bénéficiaires du AXA Research Fund, le Dr Annie Ginty, psychologue à l'université Baylor, et le Dr Sarah Pressman, de l'université de Californie, à Irvine, ont réuni leurs expertises et leurs expériences auprès des étudiants, pour produire une série de vidéos sur la manière de gérer le stress.

Les trois vidéos produites sont avant tout destinées aux étudiants traversant la période de transition difficile entre le lycée et l'université, mais ces mêmes stratégies d'adaptation sont valables pour toute personne traversant une période d'ajustement.

1ère partie : L'impact du stress sur la santé

2ème partie : Les effets du stress sur le corps

3ème partie : Gérer le stress

Il y a le bon stress, et puis il y a le mauvais stress. Le stress psychologique, par opposition au stress physique, a des conséquences néfastes pour le corps : perte de sommeil, mauvais régime alimentaire, tensions musculaires, problèmes de peau, migraines… Qui plus est, les effets négatifs immédiats ne sont que la partie émergée de l'iceberg. À long terme, le stress peut induire des troubles bien plus graves, dont des maladies cardio-vasculaires.

La bonne nouvelle est qu'en comprenant l'impact que le stress a sur notre corps, nous pouvons prendre les mesures nécessaires et développer des stratégies capables de réduire notre niveau de stress. Telle est le but de Stress and your Health (le stress et la santé).

Le fondement scientifique sur lequel s’appuie cette série de courtes vidéos est issu à la fois des recherches menées par le Dr Annie Ginty et de celles du Dr Sarah Pressman, au cours de leurs programmes boursiers au AXA Research Fund. Leurs approches complémentaires, l'une traitant de la réaction physiologique des étudiants face à un stress aigu, l'autre de l’utilisation des émotions positives comme rempart contre les impacts négatifs, les ont naturellement menées à collaborer.