Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Vidéo animée

Vivre plus longtemps, mais en bonne santé

Voir la vidéo

L’augmentation de la durée de vie est une opportunité formidable pour tous, tant qu’elle s’accompagne du maintien de nos capacités physiques et mentales notamment. La science est là pour nous éclairer.

 Dans le domaine de la santé, AXA Research Fund soutient plus de 220 projets de recherche, dont 50 sur la longévité et le bien vieillir. Les travaux du Pr. Miia Kivipelto, sur le rôle de nos modes de vie dans la prévention et le traitement des maladies neurodégénératives, est un autre exemple de l’intérêt capital de la science pour notre avenir à tous.

Les personnes âgées représentent aujourd’hui la part de la population qui croît le plus rapidement. Malheureusement, le nombre de personnes atteintes de troubles de démence augmente en conséquence. D’après l’OMS, la démence pourrait toucher plus de 75 millions de personnes dans le monde d’ici 2030. Ces chiffres soulignent l’importance et l’urgence de la mise en place et du soutien d’initiatives de recherche telles que celle du prof. Miia Kivipelto, du Karolinska Institutet, en Suède.

 Cette neurobiologiste a piloté l’étude du Finnish Geriatric Intervention Study to Prevent Cognitive Impairment and Disability (FINGER), qui a évalué des effets de quelques-uns des facteurs de risque les plus importants de démence tardive (comme un indice de masse corporelle (IMC) élevé, et la santé cardiovasculaire) sur le fonctionnement du cerveau. Les résultats globaux ont montré une amélioration notable des capacités cognitives des personnes ayant été soumises à un régime alimentaire plus sain, et à des exercices physiques et cognitifs plusieurs fois par semaine. « Ce qui est bon pour le cœur, est aussi bon pour le cerveau », explique la chercheuse. « Autrement dit, un mode de vie sain basé sur une activité physique régulière, un faible taux de cholestérol, l’absence de surpoids, et une pression artérielle normale à la quarantaine, protège non seulement des maladies cardiaques, mais aussi de la démence ».

Voir la vidéo:

Plus de contenus

Article

Ralentir le déclin mental chez les personnes âgées

Pr. Miia Kivipelto

Lire l'article

BD

Octogénaires, et en pleine forme !

Pr. Miia Kivipelto

Lire l'article

Vidéo

Comment mener une vie plus longue et plus saine ?

Pr. Miia Kivipelto

Lire l'article et voir la vidéo